L’évêque Oyedepo met en garde ses membres contre la prise du vaccin COVID – 19 et leur conseille de prendre de l’huile d’onction à la place

David Oyedepo

L’évêque David Oyedepo, le pasteur principal de la Living Faith Church International (Winners Chapel), a conseillé à ses membres de ne pas prendre le vaccin COVID19.

Le pasteur qui a toujours exprimé des doutes sur la pandémie COVID19, a déclaré cela lors du service d’action de grâce du 40e anniversaire de l’église de la cathédrale d’Ota dans l’État d’Ogun le dimanche 9 mai.

S’adressant à ses membres, Oyedepo a déclaré

«Permettez-moi de vous mettre en garde contre cette chose mortelle qui a circulé dans tout le pays, car elle n’a pas été dûment testée. Un ancien de cette église, qui travaille avec l’Organisation mondiale de la santé, l’a confirmé, me remerciant de toujours dire la vérité sur l’authenticité du vaccin COVID-19 », a-t-il déclaré.
Il a dit que les vaccinateurs sont allés dans les églises pour faire vacciner les gens, ajoutant que c’était une «insulte» et une agression pour imposer la vaccination à quiconque.
«Quelle insulte! Quel assaut! Personne n’a le droit de vous faire vacciner, et personne ne peut mettre fin à votre emploi parce que vous refusez de vous faire vacciner, mon Dieu se présentera (pour vous). Ai-je dit à quelqu’un que j’étais malade? Ne laissez personne vous harceler pour faire ce que vous ne voulez pas faire  », a-t-il déclaré

Oyedepo a également allégué que les effets secondaires avaient vaincu les avantages de la prise du vaccin.

 «Ils voulaient la mort de l’Afrique. Je les ai entendus le dire. Quand nous ne sommes pas morts comme ils l’avaient proposé, ils ont présenté ce schéma de vaccination. Vous devez entendre leur proclamation selon laquelle l’Afrique manquera d’espaces pour enterrer les cadavres. Mais, aujourd’hui, c’est l’inverse qui est le cas. L’Afrique à le moins de victimes parmi tous les autres continents du monde  », a-t-il déclaré

Il a demandé à ses disciples de prendre une injection d’huile d’onction à la place du vaccin COVID19.