La présidente tanzanienne Samia donne un coup de pouce aux marchés des crypto-monnaies, alors que le Bitcoin clôture à 40 000 $

samia bitcoin

Le discours de la présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan dimanche sur la crypto-monnaie a donné au Bitcoin un coup de pouce bien mérité après avoir livré des nouvelles positives pour les marchés.

Vous savez bien que notre blog du groupe Waza Média, Wazadigital – WAD vous a précédemment informé que LE SALVADOR est devenu le premier pays à utiliser légalement le Bitcoin comme monnaie.

Son discours à Mwanza est venu tout juste après qu’El Salvador ait annoncé son adoption du Bitcoin comme monnaie légale, couplée à une multitude de pays d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale signalant qu’ils étaient prêts à embarquer.

S’exprimant à Mwanza, la présidente Samia Suluhu Hassan a demandé aux chefs de la finance de se préparer à la crypto-monnaie, affirmant que l’ère de la crypto et de la blockchain se levait alors qu’elle exhortait son pays à ouvrir la voie au changement.

La présidente Samia a déclaré que la banque centrale de Tanzanie devrait entamer les préparatifs nécessaires pour un changement radical des attitudes mondiales à l’égard de la banque, en désignant les crypto-monnaies comme l’avenir de la finance.

« Nous avons assisté à l’émergence d’un nouveau voyage à travers Internet », a-t-elle déclaré.

« Je sais que dans tout le pays, y compris en Tanzanie, ils n’ont pas accepté ou commencé à utiliser ces routes. Cependant, mon appel à la Banque centrale est que vous devriez commencer à travailler sur ce développement.

« La Banque centrale doit être prête pour les changements et ne pas être prise au dépourvu. »

En dehors d’El Salvador et d’une poignée de voisins, c’est la première fois que le président d’un pays reconnaît ouvertement une acceptation sérieuse des actifs numériques ou une approche décentralisée de la banque.

Les nouvelles de Tanzanie sont arrivées de pair avec un changement de sentiment récent du méchant pantomime omniprésent Elon Musk qui a, sans doute, été le plus grand influenceur du prix du Bitcoin depuis sa création il y a plus de dix ans.

Le chef de Tesla a récemment envoyé le prix de la devise phare vers le ciel avec la nouvelle que sa société de véhicules électriques accepterait le Bitcoin comme moyen de paiement. Il a également fait chuter le prix quelques jours plus tard en fustigeant ses références vertes et en annonçant qu’une Tesla ne pourrait pas être acheté avec le Bitcoin à moins que son processus d’extraction ne soit rendu plus respectueux de l’environnement.

Cependant, l’entrepreneur de 49 ans a été agacé par un article du Coin Telegraph qui citait Magda Wierzycka – PDG de la société de services financiers Sygnia – disant que son compatriote sud-africain aurait probablement fait l’objet d’une enquête par les autorités pour manipulation de marché.

Il a répondu sur les réseaux sociaux en disant que l’article était loin de la réalité.

Avec les nouvelles de Tanzanie, ces six derniers mots d’Elon Musk ont ​​suffi à Bitcoin pour secouer les chaînes qui l’avaient maintenu en dessous de 35 000 $ pendant une grande partie du week-end et le propulser à une distance de 40 000 $.

Le trading du week-end, historiquement, donne une poussée à la baisse sur les marchés des crypto-monnaies, donc une augmentation soudaine provoquée par les récits d’actualité sera sans aucun doute considérée comme un signal que Bitcoin pourrait être sur le point de sortir de sa récente crise.

Avec El Salvador, la Tanzanie et même Elon Musk qui dirigent maintenant ce récit, la semaine à venir semble être un incontournable pour la crypto-monnaie

One Reply to “La présidente tanzanienne Samia donne un coup de pouce aux marchés des crypto-monnaies, alors que le Bitcoin clôture à 40 000 $”

Comments are closed.