Trump félicite le Nigeria d’avoir suspendu Twitter et dit que davantage de pays devraient interdire la plate-forme.

trump 1

L’ancien président américain Donald Trump a félicité le gouvernement nigérian pour avoir suspendu les activités de Twitter dans le pays.

« Félicitations au pays du Nigeria, qui vient d’interdire Twitter parce qu’il a interdit son président. Davantage de PAYS devraient interdire Twitter et Facebook pour ne pas permettre un discours libre et ouvert – toutes les voix doivent être entendues », a déclaré Trump dans un communiqué.

Le politicien républicain a également encouragé d’autres pays à suivre les traces du Nigéria et à interdire Twitter et Facebook avant de déclarer qu’il aurait dû interdire Twitter et Facebook lorsqu’il était à la Maison Blanche, mais a affirmé qu’il était découragé par Mark Zuckerberg.

« En attendant, des concurrents émergeront et s’imposeront. Qui sont-ils pour dicter le bien et le mal s’ils sont eux-mêmes mauvais ? J’aurais peut-être dû le faire pendant que j’étais président », a ajouté Trump. « Mais Zuckerberg n’arrêtait pas de m’appeler et de venir dîner à la Maison Blanche pour me dire à quel point j’étais génial. 2024 ? »

La déclaration a été publiée sur Twitter par des journalistes de plusieurs organes d’information parce que Trump lui-même est interdit de cette plate-forme, ainsi que de Facebook, à la suite de l’attaque meurtrière du 6 janvier au Capitole américain par ses partisans. 

Le message de félicitations de Trump intervient quelques jours après que le Nigeria a suspendu indéfiniment Twitter vendredi dernier.

Le gouvernement nigérian a pris cette décision après que Twitter a supprimé le tweet du président nigérian Muhammadu Buhari pour violation de sa politique de comportement abusif et plusieurs appels de Nigérians à le supprimer.