Le pape François est aidé à se relever lors de l’audience hebdomadaire quelques jours après la spéculation qu’il envisage de démissionner

pape rdc

Le pape François a été aidé à se relever lors de son audience hebdomadaire alors que les spéculations continuent de croître selon lesquelles il pourrait démissionner. 

Des rumeurs selon lesquelles l’homme de 85 ans, qui est pape depuis neuf ans, pourraient démissionner ont commencé après avoir reporté un voyage en Afrique et annoncé une réunion inhabituelle de cardinaux.

Lors de son audience générale hebdomadaire au Vatican le mercredi 22 juin, l’Argentin a expliqué que la vieillesse est « un moment pour trouver de la force dans la fragilité » et a encouragé les personnes âgées à accepter leur fragilité et leur impuissance.

Le pape a semblé mal à l’aise en entrant et en sortant de sa chaise accompagné de deux assistants.

Malgré les défis visibles, il a quand même donné son discours hebdomadaire et a salué le public. Il a parlé des victimes du tremblement de terre dévastateur en Afghanistan ainsi que de la violence au Mexique.

Il a également annoncé une décision inhabituelle de tenir un consistoire pour nommer de nouveaux cardinaux pendant un mois de vacances au Vatican et a organisé des réunions pour s’assurer que ses réformes restent intactes.

Le consistoire extraordinaire se tiendra le 27 août, un mois d’été lent au siège catholique, pour créer 21 nouveaux cardinaux – dont 16 auront moins de 80 ans, éligibles ainsi pour élire son successeur lors d’un futur conclave.

Depuis qu’il est devenu pape en 2013, le pontife argentin a créé 83 cardinaux dans le but de façonner l’avenir de l’Église catholique, en partie pour contrer l’influence historiquement dominante de l’Europe et pour refléter ses valeurs.

Le 28 août, François se rendra ensuite à L’Aquila et au tombeau de Célestin V, le premier pape à avoir démissionné de la papauté, au XIIIe siècle.