Les États-Unis voient une augmentation massive de la demande de pilules contre l’avortement

senat usa

La décision de la Cour suprême qui a officiellement annulé Roe v. Wade, déclarant que les Américains n’ont plus le droit constitutionnel à l’avortement, a entraîné une énorme augmentation de la demande de contrôle des naissances, de contraception d’urgence et de pilules abortives.

Selon Daily Mail, les femmes et les parents ont accumulé des options par crainte de ne pas pouvoir accéder aux ressources de planification familiale. 

Certaines cliniques ont signalé une multiplication par quatre des rendez-vous, l’organisation à but non lucratif Just the Pill traitant 100 demandes dans les heures qui ont suivi la décision.

Katie Thomas, 42 ans, a déclaré qu’elle avait acheté des pilules pour sa fille de 16 ans après avoir appris que l’avortement deviendrait illégal dans l’État.

Elle a déclaré au New York Times: « Juste à l’idée que quelque chose arrive à ma fille, que ce soit par la force ou par son choix, et qu’il y a une grossesse non désirée, je veux pouvoir gérer cela. »

« Si j’ai besoin de gérer ça tout seul, alors je le ferai. »

Elle a dit qu’elle avait déjà fait le plein de contraceptifs d’urgence Plan B au cas où son fils de 21 ans et sa petite amie en auraient besoin, et elle en a acheté plus vendredi.

Lauren Frazier, porte-parole de Planned Parenthood Southeast à Atlanta, a déclaré que les appels avaient augmenté au sujet de femmes inquiètes souhaitant savoir combien de pilules elles pouvaient stocker.

Hey Jane, une start-up proposant des avortements par télémédecine dans six États, a déclaré que le trafic sur le site Web avait grimpé de 1 000% vendredi et que la demande des patients avait doublé après la décision du tribunal.

On s’attend à ce que les pilules abortives deviennent le centre de nombreuses batailles juridiques dans les États pour interdire l’avortement.

Jusqu’à présent, 13 États ont déjà imposé de nouvelles lois, l’Alabama, l’Arkansas, le Kentucky, la Louisiane et le Missouri les interdisant complètement sans exception pour viol ou inceste.


Dans une déclaration sur son site Web, Just The Pill a déclaré qu’il « n’était pas intimidé par la décision de la Cour suprême et qu’il continuerait à apporter des soins aux personnes qui en ont le plus besoin ». Nous sommes là pour vous.

 «Vous pouvez toujours vous faire soigner par nous dans le Minnesota, le Montana, le Wyoming et le Colorado. Faites-nous savoir si vous avez besoin d’aide pour les préparatifs et les frais de voyage.

L’avortement médicamenteux est toujours autorisé par la Food and Drug Administration pendant les 10 premières semaines de grossesse. Il faut qu’une femme prenne deux médicaments espacés de 24 à 48 heures pour provoquer des contractions semblables à une fausse couche qui expulse le fœtus, provoquant des saignements abondants. Un sondage CBS publié dimanche a montré que la majorité – 59% – des Américains et 67% des femmes désapprouvaient la décision du tribunal, qui a depuis déclenché des manifestations dans plusieurs villes.